Rouge au bord du fleuve | Corinne Hoex

CORINNE HOEX LIVRE DANS ROUGE AU BORD DU FLEUVE un long poème synesthésique, convoquant plusieurs sens tour à tour ou simultanément. La vue surtout est sollicitée par le style très visuel, les images du fleuve : le vent fouette les arbres / fait tourner la poussière (2) ; le fleuve moiré d’argent (4) ; le vent est sur le fleuve / luisant comme une glace / le fleuve d’acier bleui (6). L’ouïe est un sens très présent aussi et lié à l’eau : près de l’eau / ton rêve bruisse // tu entends contre toi / le halètement des feuilles // près de l’eau / l’air frissonne (9). Le vent, qui fait battre l’écharpe rouge au cou, appelle également, de façon plus implicite, le toucher. Plus explicitement et sensuellement, ce sens apparaît dans la description de l’eau contre les berges : le fleuve s’ouvre / frotte son eau / aux berges lisses (13) ; une île / la barthelasse / sous la caresse liquide / des deux bras inlassables (14).

Tandis que j’étais restée à distance des tableaux de Juin, Corinne Hoex semble cette fois inviter le lecteur dans son poème par une narration en « tu » : elle l’incite à fermer les yeux et semble vouloir lui faire ressentir chaque sensation, jusqu’à se fondre dans le fleuve, être ce cours d’eau, cette île. Face à ces sensations, qu’importe la pensée écorchée / rongée / jusqu’à l’amertume (7), les sentiments ; il suffit de sentir, de s’en remettre aux sens, à la sensualité et à la poésie. Me voici – enfin – sensible à l’écriture de Corinne Hoex, moi aussi rouge au bord de ce fleuve.
alors tu fermes les yeux
et tu es le vent
qui broie les platanes
soulève la poussière

~
tu fermes les yeux
et tu es le fleuve
son grondement
sa soif
son odeur de boue

~
tu fermes les yeux
car tu es la nuit
le noir de la nuit
qui confond
les terres
les eaux
et les airs

[31-33, pp. 57-59]

Rouge au bord du fleuve - Doucey

Rouge au bord du fleuve de Corinne Hoex

Éditions Bruno Doucey (Paris), collection Embrasures, 2012 – 1re publication

* Prêt et conseil de Marilyne *

2 commentaires:

  1. Il me semblait que j'avais déjà entendu parler de ce recueil autre part... il a l'air très bien, en effet ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez Marilyne, pendant le mois belge et notre série aquatique / côte belge. ;) Il fallait bien que ce soit elle et un prêt pour que je me laisse prendre à un livre de Corinne Hoex à nouveau...

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).