Le mois belge 2015 | Récapitulatif de la semaine - 4

Tableau de Léon Spilliaert
Léon Spilliaert, Marine aux voiles oranges (détail)

QUELLE SEMAINE ! Plusieurs d'entre vous avaient apparemment envie de voyage et se sont dit "Demain, je franchis la frontière. Adieu les Ypres memories et le roman de Bruxelles, place au Babylone dream !" Nous avons ainsi parcouru plus de 520 km pour lire le carnet de Corée, avons sillonné l'Amérique en auto et en diligence, suivi Simenon en bateau jusqu'au Congo, pendant les vacances du serial killer (qui a décidé de passer au kiss and read). C'était l'occasion de saluer Tintin aux prises avec un crabe aux pinces d'or au Maroc, Don Juan et Carmen en Espagne, Casanova en Italie, et Sylvia en Angleterre.

Tout le monde n'a heureusement pas déserté la Belgique insolite : une partie des participants se sont engagés dans les profonds chemins avec le passeur de lumière et les demoiselles de Concarneau, en admirant la surface de l'eau le long de l'Escaut. Sans peur des eaux perdues, ils ont passé la rivière jusqu'à Orval.

D'autres ont essayé de percer le mystère Curtius avec le géant des gaffes. Sans doute auraient-ils dû plutôt se fier au Camp-Volant, armé d'une flèche noire (et qui, soit dit en passant, est un ours), pour y parvenir avant juin, sans contretemps.

Durant toute cette semaine, le tourne-disque n'a pas laissé une minute de silence s'installer, ni le vent dans la maison se faire entendre : les mélodies de Schumann interprétées par l'Orchestre royal de Wallonie ont résonné, en alternance avec celles du Kermezo(o) et de la flûte à six schtroumpfs (dont la musique ressemblait à un air de tendresse au bout des doigts, sur le tempo de la méridienne du cœur, si vous avez le désir de la connaître). Le buffet, où rien n'est rouge, était composé de trois fruits et d'une petite fleur de Java. Harry Gruyaert nous a fait l'honneur d'être le photographe officiel lors de la rencontre avec Agnès Dumont.

Tableau de Théo Van Rysselberghe
Théo Van Rysselberghe, The Mediterranean at Le Lavandou

Ce récapitulatif hebdomadaire est le dernier, mais le mois belge continue encore jusqu'au dernier jour d'avril. Nous vous attendons mardi 28 avec un polar (en avril, ne te découvre pas d'un fil)* ou un roman policier et réservons aux participants une petite surprise lundi 4 mai, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour en profiter...

* Pour les Français qui n'auraient pas compris cette très mauvaise blagounette, le polar est aussi en Belgique un pull que vous appelez apparemment "polaire".

24 commentaires:

  1. Mais quel tour de force époustouflant !! De toute façon, le polar sera de circonstance cette semaine, ça caille déjà ce soir ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) C'était un beau casse-tête de placer tous les titres, j'ai craqué avec le polar... Vraiment bien placé en fin de mois, avec les giboulées annoncées.

      Supprimer
  2. Quel magnifique récapitulatif ! A l'image de ce mois belge.
    Bonne dernière semaine (ou presque) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Bonne dernière semaine à toi également : pas de polar en réserve ? :)

      Supprimer
  3. Brillante récapitulation ! et largement de quoi puiser des idées de lecture belge pour les mois à venir :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a de quoi lire , vous avez été prolifiques. :)

      Supprimer
  4. Excellent ! Pfiou, que de participations. ( jamais entendu parler de " polaire " pour le polar ^-^ mais suis pas spécialiste ) ( lundi 4 mai, le récap' est pour moi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai l'impression qu'il y a eu de plus en plus de participations pendant la deuxième quinzaine. (Tant mieux si ma blague ne tombe pas à plat, et je te laisse la main sans regret pour le prochain récap' ;))

      Supprimer
  5. Merci d'expliquer la blague!
    Je n'ai pas participé cette fois, mais maintenant j'ai des idées, comme Aifelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, mon explication n'était pas inutile, mais si ça n'empêche pas la blague d'être mauvaise... Et puis, tu sais aussi maintenant que Lydia Flem est belge. ;)

      Supprimer
  6. Je ne me suis pas rendu compte du nombre de lectures cette semaine! Quelle richesse et diversité! Et bien entendu, je reste bouche bée face à cette imagination pour faire danser tous ces titres! Bravo Mina :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, ça monte vite à plusieurs ! Merci, ma Laeti, j'ai fait au mieux pour caser tous ces titres. :)

      Supprimer
  7. Alors là chapeau pour ce tourbillon de phrases. Je suis épatée. Oui beaucoup de participations et en suis très heureuse pour vous. Bonnes dernières lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait ce qu'on peut et les phrases sont si nombreuses grâce à vos lectures. ;) Merci d'avoir été des nôtres cette année encore.

      Supprimer
  8. Bravo pour ce récapitulatif !

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup ta façon de présenter ce récapitulatif. Ça change des listes sans fin et ça donne envie de découvrir toutes ces perles! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Anne et moi nous y amusons assez bien, même si je ne le ferais pas toutes les semaines (deux par an suffisent !)

      Supprimer
  10. somaja28/4/15

    Bravo ! Avec Anne vous faites une paire de fortiches ! Et là, pas besoin de traduire ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Anne et moi nous sommes bien trouvées de ce côté-là. :)

      Supprimer
  11. très joli texte, bravo !
    voici ma seconde contribution qui ne respecte pas le planning imposé
    Tombé du ciel
    Tom Lanoye
    http://jemelivre.blogspot.fr/2015/04/tombe-du-ciel-tom-lanoye.html
    J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cet auteur, je le considère comme le David Lodge belge (en plus politique). Je ne remercierai jamais assez Laeti de cette belle découverte.
    et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je suis très contente que tu aies apprécié la découverte et aies été des nôtres. :) Bises.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).