Désir | Frédérique Dolphijn & Loren Capelli

Brume de silence. La maison aux grandes fenêtres ouvertes s’habite d’une respiration douce.
Deux pieds nus sur le carrelage frais. Deux pieds nus. Une femme debout dans sa verticalité, calme, le bassin ouvert et large d’enfantements.
AVEC DÉSIR, Frédérique Dolphijn signe un très beau texte, une évocation tout en crescendo et sensations. Les pensées n’y ont pas leur place, seuls les gestes et la perception de l’environnement importent : les pieds glacés sur le carrelage ou brûlés par le sable chaud, le vent qui fait grincer le tourniquet voisin, le corps détendu et en attente. Les phrases brèves se succèdent, comme les vagues du désir, et les paragraphes se font de plus en plus courts avec la montée de celui-ci ; comme une respiration plus rapide. Après un si doux moment et une telle progression narrative, la dernière phrase marque d’autant plus par sa vérité crue, tel le surgissement inopportun de la réalité au creux du rêve.

Désir - Capelli & Dolphijn
Désir
Une fois n’est pas coutume, c’est le texte, imprimé dans une jolie nuance de rouge, qui vient apporter de la couleur face aux gravures noires de Loren Capelli. Bien que les traits simplistes/minimalistes de ses dessins ne me plaisent guère, ils illustrent le déroulement de la nouvelle avec la même économie narrative. La douceur de l’instant, l’introduction dans la maison, puis la montée du désir et la force de la dernière phrase se dégagent ainsi aussi bien du texte que des gravures.

Désir - Dolphijn et Capelli

Désir de Frédérique Dolphijn (texte) et Loren Capelli (gravures)

Esperluète (Noville), coll. Cahiers, 2006 – 1re publication


* A la découverte d’Esperluète *
* Le mois belge d’Anne et Mina *

4 commentaires:

  1. Une belle rencontre avec un texte fait pour toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on peut dire ça. :)

      Supprimer
  2. Mais dis-moi, c'est une nouvelle ou de la poésie ? Dans tous les cas ça a l'air très beau (charnel, tout en sensation...) d'après ton texte et l'extrait choisi...
    Je crois que j'aime bien le dessin juste suggéré. Il faudrait que je vois le livre pour m'en assurer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la qualifie de nouvelle, mais c'est vrai que c'est un style proche de la poésie. J'ai souvent besoin de voir les texte d'Esperluète avant de les acheter, notamment pour les dessins, moi aussi.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).