Lettres à Lou Andreas-Salomé | Rainer Maria Rilke

QUE DE BEAUTÉ(S) dans ces lettres de Rilke à Lou Andréas-Salomé ! Vers et prose poétique se mêlent dans sa correspondance d’amour des premières années. Passionné, il adopte le ton lyrique, évoque promenades, fleurs et la nature pour exprimer son amour. Il y recherche un lieu de fusion avec Lou, une communion de leurs esprits, avant celle des corps. Il a également tendance à la « déifier », à l’élever au rang d’instance bienfaisante et source de lumière dans sa vie.

J’écris cela, chère Lou, comme dans un journal intime, tout cela parce que je ne peux pas écrire de lettre maintenant, mais n’en suis pas moins désireux de te parler. J’ai presque perdu l’habitude d’écrire, aussi pardonne-moi si cette manière de lettre est détestable et désordonnée. Peut-être n’y voit-on même pas qu’elle est emplie de joie à la pensée de ta maison et y apporte mille vœux. Mille. Tous. [13 novembre 1903, p. 63]
Après leur rupture, le ton des lettres de Rilke se fait moins lyrique, mais toujours aussi évocateur. Il s’adresse à Lou comme à une amie et à une confidente – « comme dans un journal intime » –, la seule à qui il puisse écrire ses maux. Sujet à de fréquents accès d’anxiété, rencontrant des difficultés à écrire, il semble souvent en quête d’approbation et d’affection. Il narre également ses voyages, quelques anecdotes plaisantes, et l’avancée de son travail littéraire. À travers ces lettres, le lecteur retrouve donc aussi bien l’homme amoureux, puis souffrant que le poète ; la personnalité de Rilke aussi bien que son œuvre poétique commentée.

Une délicieuse correspondance amoureuse et amicale.

NOTE | Correspondance avec Lou et Marilyne qui a privilégié les lettres d’Apollinaire.

Lettres à Lou - Rilke

Lettres à Lou Andreas-Salomé (1897-1926) de Rainer Maria Rilke, traduites de l’allemand par Dominique Laure Miermont

Mille et une nuits (Paris), 2005


* Projet non fiction *

14 commentaires:

  1. Ohhh, ça doit être beau ! Merci pour le partage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très beau ! J'ai beaucoup aimé redécouvrir Rilke de cette façon et compte poursuivre avec sa poésie à l'occasion.

      Supprimer
  2. Ah cette Lou, qu'elle a su se faire aimer ! Je lirais volontiers ces lettres de Rilke.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le moins qu'on puisse dire ! Se faire aimer et muse également ; ces lettres de Rilke sont vraiment très belles.

      Supprimer
  3. Tu confirmes que je vais lire celui-ci ( dans cette Petite Collection, ce qui ne gâche rien ) mais après être revenue à la poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te conseiller très vivement ces lettres. Je t'accompagnerai certainement pour la poésie, que j'ai très envie de lire davantage.

      Supprimer
  4. Très jolie édition, en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime assez bien l'esprit de la Petite collection Mille et une nuits, et ce petit volume est plutôt réussi. J'ai oublié de préciser à ce sujet que les lettres sont recontextualisées en notes de bas de page à chaque changement d'époque, afin de mieux comprendre les propos tenus sans alourdir le texte non plus.

      Supprimer
  5. Des lettres que j'aime lire de temps à autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y reviendrai sans doute aussi, j'avais oublié depuis ma première lecture à quel point ces lettres étaient belles.

      Supprimer
  6. je lis très peu de correspondances finalement, c'est un angle de l'histoire et de l'a littérature que je n'ai pas l'habitude de prendre, mais je vais corriger un peu cela. Le début du XXe siècle est une période que j'affectionne beaucoup, je m'y essaierai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai un peu délaissé ces derniers temps, mais c'est un genre que j'apprécie et avec lequel je suis souvent (trop) exigeante. J'aime quand il permet de mieux comprendre un auteur ou un pan d'une époque. J'espère que tu trouveras des correspondances plaisantes au début du XXe siècle, je n'en ai pas lu beaucoup.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).