Le jardin | Annick Ghijzelings & Anne Leloup

Le jardin. C’est là que j’ai dû la voir pour la première fois. C’était le soir. La lumière bleue du soir dans la ville et celle, douce, des bougies. C’était l’été. Nous étions souvent plusieurs, quelques fois beaucoup.
LE JARDIN, ce premier souvenir d’une série, se présente sous la forme d’un bref cahier, relié d’une couture et enclos dans une sobre couverture à rabat. Ce n’est qu’à la première page que le rouge éclate, frappe le lecteur. Il faut ensuite que celui-ci déplie les pages pour découvrir les illustrations d’Anne Leloup où le noir domine, en lignes et tâches abstraites à mes yeux. Bien que très court, ce livre fait ainsi redécouvrir le plaisir de la manipulation des pages et du travail d’édition soigné ; chaque nouvelle page est une surprise, peut en cacher d’autres.

Illustration d'Anne Leloup
Anne Leloup
Le texte d’Annick Ghijzelings répond fort bien aux dessins d’Anne Leloup et garde lui aussi sa part de mystère. En jouant des allusions et des non-dits, il évoque avec sensibilité un jardin au cours d’une année, d’un été à l’autre, en bonne compagnie – celle d’une petite société d’amis et d’un portrait de femme. Celle-ci semble être le témoin du temps qui passe et le reflet de l’âme de la narratrice.
C’était cela le jardin, le miracle du jardin, cette sorte de caresse du temps.
Le jardin - souvenir un

Le jardin. Souvenir un d’Annick Ghijzelings (texte) et Anne Leloup (lithographies)

Esperluète (Noville), coll. Cahiers, 1999

1re présentation lors de l’exposition Le temps dans les villes

* À la découverte d’Esperluète *

4 commentaires:

  1. Ce livre semble très beau et cette maison d'édition très intéressante... Je l'ajouter à ma liste pour la bibliothèque demain !
    Je crois que je vais emprunter Rives du Congo d'Anne-Marie Schwarzenbach chez Esperluète :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est très beau, en effet, il y a de jolis ouvrages chez Esperluète. Je découvre cette maison d'édition plus particulièrement cette année et invite à me suivre, si ça te dit (c'est l'onglet A la découverte d'Esperluète pour les premières lectures des participants et le lien vers la présentation du projet).
      Je n'avais pas repéré Rives du Congo pour le moment, il semble tentant aussi...

      Supprimer
  2. Une autre facette du dessin d'Anne Leloup. Le texte semble délicat et savoureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends d'en découvrir une autre facette chez toi. Le texte est tout à fait tel que tu le qualifies.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).