La littérature belge au format de poche

Logo Mois belge
ANNE ET MOI avons le plaisir de vous annoncer officiellement que notre mois belge reviendra en avril 2015. Après une première édition riche de lectures, de billets culturels divers, d'échanges et de nouvelles complicités nouées, l'envie de recommencer et d'instaurer un rendez-vous annuel s'est imposée d'elle-même. 

Ce mois thématique consiste avant tout à (faire) découvrir la littérature belge, aussi bien francophone que néerlandophone. Peut-être en lisez-vous déjà en croyant ces auteurs français ; plusieurs Belges sont en effet édités en France. La Belgique ne recèle pas moins ses propres maisons d'édition, dignes d'intérêt elles aussi et que j'invite fortement à découvrir. 

Si vous manquez d'idées et souhaitez nous accompagner en avril, le récapitulatif des lectures de l'an dernier est très riche. Voici également une sélection de titres lus pendant la première édition du mois belge et parus en format de poche depuis. 

Si tu passes la rivière, le roman très apprécié de Geneviève Damas, est maintenant réédité au Livre de poche. Anne y avait découvert une histoire de famille racontée avec grâce et empathie, dans une langue "désarmante d'humanité".

L'inclassable Panique de Lydia Flem est quant à lui disponible chez Points, ainsi que d'autres titres autobiographiques de la même auteure. Elle y décrit ce sentiment qui "claque comme un coup de fouet" et asphyxie qui le ressent.

Une journée avec Monsieur Jules de Diane Broeckhoven, traduit du flamand par Marie Hooghe, peut à présent être lu chez 10|18, à la suite de Laeti. Avec délicatesse et retenue, y est raconté un dernier tête à tête avec un mari défunt, avant de prévenir la famille.

Après les éditions du Miroir et Pocket, c'est chez Espace Nord, la collection de poche de la littérature belge, que Les ours n'ont pas de problème de parking de Nicolas Ancion est réédité. Dans ces nouvelles drolatiques, le lecteur rencontre des ours (en peluche, notamment), ainsi que d'autres jouets lors des hold up, ou des Pères Noël professeurs.

Dans la même ambiance légère, l'Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) de Francis Dannemark est maintenant disponible chez Pocket. Laeti et Cécile ont été attendries par les souvenirs amoureux d'Alice et ont apprécié la fraîcheur de ce roman, à l'écriture fluide et agréable.

L'un de ces titres vous tente-t-il ? 
Lequel comptez-vous découvrir à présent qu'il est paru en édition de poche ?

Mosaïque des parutions belges en poche
La littérature belge au format de poche

18 commentaires:

  1. Un rendez-vous annuel, c'est bien :D
    Je note Lydia Flem.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lydia Flem est bien notée chez moi aussi et découverte aujourd'hui même. :)

      Supprimer
  2. Quelle excellente nouvelle à lire en ce beau matin de reprise :-)))))) Je note le rendez-vous évidement! Et commencerai petit à petit ma liste de lectures belges. Des titres dont tu parles, je suis tentée par Geneviève Damas que j'avais déjà relevé l'année dernière. Ce sera peut-être l'occasion de lire aussi Lydia Flem. Belle journée de reprise ma chère Mina :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Laeti, pour ton passage et ton enthousiasme. :) J'ai noté grâce à toi Une journée avec Monsieur Jules et ai lu Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem aujourd'hui : commenceras-tu avec celui-là ? Je l'ai trouvé intéressant et ai pu dépasser mes craintes quant à l'auteure, je poursuivrai avec elle.

      Supprimer
    2. Ravie que tu l'aies apprécié! Vraisemblablement, je le lirai pour le mois belge, histoire de faire connaissance avec son style. Une journée avec Monsieur Jules est incroyable, j'en garde encore des souvenirs très forts. J'espère qu'il te marquera autant!

      Supprimer
  3. en de hors de nicolas ancion, ce sont de chouettes lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes ces lectures avaient globalement été appréciées ; personnellement, je serais plutôt tentée par Lydia Flem et Diane Broeckhoven, même si les autres titres sont chouettes aussi.

      Supprimer
  4. La reprise est douce avec cette annonce ! ;-) De mon côté, ce sera Lydia Flem que je découvrirai (enfin, je crois, je peu encore changer d'ici là, tu me connais).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? ;) Nous laissons le temps de se préparer aussi avec une annonce aussi tôt, tout en prenant nous-mêmes le temps pour les détails de l'organisation. Je commence à établir la pile, mais pas de programme encore, trop de changements d'avis et d'envie d'ici là.

      Supprimer
  5. Je recommande Damas, bien sûr, et je me serais bien laissé tenter par Maria Hooghe, mais vu le sujet, je préfère attendre un peu. J'hésite à aborder Lydia Flem, mais pourquoi donc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite quant à moi toujours face à Damas, malgré les éloges (le sujet ne m'attire pas...) Marie Hooghe ? Ou Diane Broeckhoven ? Je ne connais pas la première, qu'a-t-elle écrit de dur ? Pour Lydia Flem, je rechignais en sachant qu'elle est psychanalyste, mais j'ai finalement apprécié Comment j'ai vidé la maison de mes parents.

      Supprimer
  6. Ahhh, Francis Dannemark & sa superbe Histoire d'Alice <3 J'ai été également très touchée par Une journée avec Monsieur Jules ! Je les recommande chaleureusement tous les deux !
    Si tu passes la rivière est dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiens la recommandation d'Une journée avec Monsieur Jules, mais ferai l'impasse sur le F. Dannemark, je crains l'humour en littérature et qu'il ne soit trop léger à mon goût.
      Bonne lecture de G. Damas alors (en avril ? ;))

      Supprimer
    2. C'est une bonne idée ! Et au moins, je serai sûre de le sortir de ma PAL ;)

      Supprimer
  7. Je serai des vôtres en avril 2015 ! J'ai déjà deux belges dans ma PAL en prévision ! Je vais étudier tes nouvelles propositions. Pourquoi pas le Damas ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très contente que tu sois des nôtres ! Peut-être partagerons-nous encore une lecture, comme l'an dernier avec Marie Gevers (que je projette de lire à nouveau). G. Damas garde un beau succès, et la parution en poche pourrait être une bonne occasion de la lire.

      Supprimer
  8. Nadège12/1/15

    Je serai des vôtres, bien sûr :-) Pour Marie Gevers, si tu veux que je te prête "La comtesse des digues" que j'avais lu l'année dernière, je peux évidemment de te le prêter ;-) Moi, je ne sais pas encore ce que je lirai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne nouvelle :) Merci pour la proposition, mais je l'ai trouvé d'occasion en septembre et n'ai pas résisté à l'achat ; je lirai donc certainement Marie Gevers, et pour le reste, c'est encore à voir. Il est encore tôt pour un programme.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).