Trois nouvelles | Madame de Staël

Aucune ne mérite le nom de roman ; les situations y sont indiquées plutôt que développées, et c’est dans la peinture de quelques sentiments du cœur qu’est leur seul mérite. [Préface, p. 19]
LES TROIS NOUVELLES de Madame de Staël, celles d’une jeune fille de moins de vingt ans, se concentrent en effet sur l’amour, en en donnant une vision très romantique et inspirée du courant littéraire qu’elle contribuera à introduire en France. Les amants y sont passionnés, tout dévoués à l’être aimé et au sentiment qui les anime, prêts à mourir lorsqu’il s’éteint chez l’autre. L’amour occupe les femmes exclusivement, avec son cortège de promesses, de larmes, de jérémiades, et de rêves d’éternité. Les hommes sont parfois aussi intransigeants, voire plus, mais ne sont pour la plupart pas dignes d’un tel amour, qu’ils fuient.

En arrière-plan, à travers le contexte du récit, d’autres questions sont également abordées : celle de la pureté féminine dans l’Histoire de Pauline, l’influence pernicieuse de la société mondaine dans Adélaïde et Théodore, et l’esclavage dans Mirza ou lettre d’un voyageur. Tout en se déclarant contre ce dernier phénomène, Madame de Staël n’échappe pas aux préjugés du temps et à un regard condescendant sur ceux qu’elle veut voir libérés. 

Des nouvelles romantiques et sentimentales.

Trois nouvelles - Madame de Staël

Trois nouvelles de Madame de Staël, éditées par Martine Reid

Gallimard (Paris), coll. Femmes de lettres, 2009

1re publication : 1795

* Mois de la nouvelle *

8 commentaires:

  1. A l'occasion, ce serait une lecture appropriée pour le challenge romantique de Claudialucia. Je crois n'avoir jamais lu Mme de Staël. Encore une lacune à rattraper et une belle plume à découvrir très certainement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une assez jolie plume, oui, que j'aimerais lire à nouveau dans ses Écrits sur la littérature, plus connus. J'espère que ces nouvelles te plairont et que tu me rejoindras quant à leur caractère romantique.

      Supprimer
  2. Alors cette fois, tu as fait fort, parce qu'il a suffit que mon regard tombe sur "Des nouvelles romantiques et sentimentales" pour que je bloque :D Tu sais, tu peux essayer de t'attaquer à ma LAL, je ne t'en voudrais pas ;) Ce n'est pas comme si tu me tentais toutes les semaines ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que tu bloquerais sur la conclusion. ;) J'aurais presque pu l'écrire rien que pour t'envoyer le signal que ce n'était pas pour toi. Nos destins se séparent ce mois-ci, nos LAL ont fomenté un complot pour se sauver l'une l'autre.

      Supprimer
  3. Moi qui ne suis pas nouvelles, la dernière m'interroge et m'intéresse. J'ai beaucoup travaillé sur la vision des Orientaux et Africains par les Occidentaux au XVIIe siècle, et je serais vraiment intéressée de voir comment Mme de Stael traite ce sujet (si je ne m'abuse, elle est à l'origine de la théorie des climats), je la note donc (pour le reste tu sais bien qu'avec mon coeur de pierre, je suis moins sensible à tout ce qui est romantique et amour torturé).
    Belle journée Mina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'intéresserait d'avoir tes impressions et ton regard comparatif sur cette nouvelle si tu la lis. Je ne me souvenais plus que Madame de Staël était à l'origine de la théorie des climats, je la croyais légèrement plus ancienne.
      J'ai aussi un petit cœur de pierre à ma façon et préfère les amours tragiques aux jérémiades et roucoulements romantiques. ;)
      Bonne journée.

      Supprimer
  4. J'ai eu "De la littérature" pour Noël de cette même auteure et celui-ci m'intéresse beaucoup également. Cela me permettra de lire des nouvelles car cela fait bien longtemps que j'en ai lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ta lecture de De la littérature justement ! Peut-être te suivrai-je, c'est un livre que j'aimerais lire, après ces nouvelles.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).